Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°182

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

Agnès CHECCAGLINI, Isabelle MARIONVERNOUX

Les obstacles à la formation dans les PME en France et en Europe

En Europe, l’intensité des pratiques de formation fluctue en fonction de la taille des entreprises : les pays les plus formateurs sont ceux dans lesquels les petites entreprises développent des politiques de formation proches de celles des plus grandes. Pour développer la formation en entreprise, le soutien et le conseil apportés aux plus petites deviennent tout à fait stratégiques, le coût de la formation n’étant pas le principal obstacle à surmonter pour les petites entreprises.

 

Jeannette ETCHEU

Développement et formation : le cas des PME camerounaises

L’auteure s’intéresse aux déterminants des politiques de formation professionnelle dans un pays où la loi n’impose pas de telles pratiques aux entreprises. Les résultats d’une étude empirique de cinquante-trois PME permettent de constater que les entreprises camerounaises adoptent des pratiques de formation à caractère informel. Il apparaît que les caractéristiques humaines (insuffisance des compétences des salariés) et stratégiques (compétitivité) sont les raisons profondes de l’engagement en formation.

 

Agnès LEGAY

Regards de petits patrons sur la formation initiale.

La filière « réparation des carrosseries »

Chez les employeurs de la carrosserie, les usages de la formation initiale sont typiques des entreprises artisanales. Si presque tous les débutants recrutés ont désormais suivi une formation dans la spécialité, le niveau de cette formation importe peu. Le niveau V (CAP-BEP) reste la référence ; le bac pro n’est pas un plus. L’apprentissage est préféré à la formation scolaire. Soucieux d’éviter les problèmes de comportements, les employeurs peuvent s’attacher à la réussite au diplôme, qui joue alors le rôle de « réducteur d’incertitude ».

 

Elyes BENTABET

Paradoxes et singularités de la formation dans les petites entreprises

Le nombre de formations formalisées est en relation directe avec la taille de l’entreprise, d’autant plus faible que la structure est petite. Les petites entreprises occupent généralement des niches d’activité impliquant des métiers spécifiques. Les savoirs à partir desquels se construisent les compétences se transmettent par imprégnation en lien avec le process de travail. Les acteurs de l’intermédiation doivent donc faire évoluer leur ingénierie pédagogique, mais aussi financière et administrative en fonction des singularités des petites entreprises.

 

Bruno COURAULT, Françoise LEFÈVRE

La formation, pour faire quoi ? La leçon des PME de l’habillement du Grand-Ouest

Au début de la décennie 2000, la formation semblait déjà pouvoir contribuer au repositionnement des entreprises du secteur de l’habillement. Dix ans après, on observe une montée des enjeux de la formation dans un secteur soumis à des mutations énormes. Une enquête réalisée fin 2009 atteste qu’un écart considérable se fait jour entre les entreprises qui ont recouru à la formation de façon épisodique ou fragmentaire et celles qui s’en sont servi de façon très soutenue pour repositionner leur activité dans le luxe et le très haut de gamme.

 

Joachim HAAS

PME aéronautiques : l’enjeu des fonctions « support »

Tous les grands constructeurs d’aéronefs ont engagé, au milieu des années 2000, un processus de restructuration de leur chaîne de sous-traitance. L’article montre que ce processus induit la nécessité d’une professionnalisation des fonctions « support » des petites et moyennes entreprises industrielles, sous-traitantes de rangs inférieurs. Il s’agit de fonctions qui sont généralement peu systématisées dans ces petites entités, comme notamment la gestion des contrats, la gestion de la formation du personnel, la gestion des certifications de qualité organisationnelle, l’ingénierie de « process.

 

Martine GADILLE, Julien MACHADO

La formation dans les PME d’un pôle, rapports au savoir et division du travail

A partir d’une recherche qualitative récente, l’article montre qu’il existe une spécificité des modes de transmission des savoirs dans les PME, régulièrement sous-estimée par les enquêtes officielles. Les auteurs mobilisent la notion de rapport au savoir dans une nouvelle division du travail et montrent que la formation non-formelle répond aux besoins de transmission autant qu’au soucis de préservation de savoirs distinctifs dans des PME technologique innovantes.

 

Cécile GRANIÉ, Zino KHELFAOUI, Stéphane MICHUN

Les réseaux de petites entreprises : une opportunité pour l’action publique ?

Les petites entreprises sont aujourd’hui l’objet de toutes les attentions. Leur capacité de réaction face aux fluctuations des marchés témoigne d’une faculté d’adaptation spécifique. Cela se traduit par des modes d’articulation aux réseaux et aux territoires originaux par lesquels elles s’ouvrent à de nouvelles pratiques de GRH. Les actions menées par les entreprises de CAMDIB illustrent le développement de telles pratiques. Ce processus de mutualisation a été renforcé par l’action des pouvoirs publics. La dynamique du réseau a servi de levier à l’action publique réduisant les inégalités d’accès à la formation continue des petites entreprises.

 

Brigitte NIVET

Petites entreprises et GRH : chronique d’un rendez-vous manqué

Les pratiques de gestion des ressources humaines dans les petites entreprises se limitent très souvent à la mise en place d’action de formation. Depuis une dizaine d’années, un certain nombre d’acteurs de la sphère marchande et institutionnelle s’efforcent d’introduire dans ces petites organisations des instruments de gestion et de normes managériaux  issus de la grande entreprise. L’auteure de cet article s’intéresse à l’impact de ces dispositifs dans les petites entreprises.

 

Agnès PARADAS

Responsabilité sociale et formation dans les petites entreprises

Le développement de la formation professionnelle dans les petites entreprises se situe au cœur de la responsabilité sociale. Démarche responsable par excellence, la formation peut également constituer un moyen de développer plus de responsabilité au sein de l’entreprise. Les spécificités des petites entreprises accroissent d’ailleurs cette tendance. Plus particulièrement, les démarches collectives si favorables aux petites structures renforcent l’imbrication entre formation et responsabilité sociale.

 

Marion POLGE

Diversité des compétences stratégiques des dirigeants-artisans

L’article propose d’étudier comment les compétences stratégiques du dirigeant-artisan peuvent répondre aux nouveaux défis des entreprises artisanales. La recherche aboutit à la construction d’une grille de lecture permettant de comprendre le processus de dynamisation de ces compétences. Les résultats montrent de fortes implications en matière de formation : quelles formations pour quelles compétences ? Pour mener à bien ce travail, l’auteure s’appuie principalement sur les travaux du club des dirigeants Languedoc-Roussillon.

 

Emilie BARGUES

Pratiques de socialisation : le cas des petites entreprises

A l’instar des dispositifs de formation conçus pour les recrues (stage, tutorat), les pratiques de socialisation informelles et non formalisées sont méconnues. L’article explore ces pratiques dans le champ des petites entreprises. Il contribue à enrichir leur contenu et à souligner que, parmi l’ensemble des actions qui influencent l’intégration des recrues, beaucoup ne sont pas consciemment mises en œuvre et sont par nature non formalisables.

 

Marc-André VILETTE

La formation dans les petites entreprises : maillon faible de la GRH ?

Ce débat a été organisé dans le cadre d’un workshop qui a réuni, autour de Marc-André Vilette (DRH de PME à temps partagé, enseignant-chercheur à l’Ecole supérieure de commerce de Saint-Etienne), plusieurs contributeurs de ce dossier : Agnès Paradas, Elyes Bentabet, Brigitte Nivet, Philippe Trouvé et Cécile Granié

 

Robert OUAKNINE

Conseiller les entreprises : un itinéraire, un métier

Dans les années 1980, un contexte politique, industriel et socio-économique favorise le développement d’activités nouvelles dans le réseau des GRETA. Parmi elles, le « conseil auprès des entreprises et des organisations ». Inscrites dans le champ de la formation des adultes, ces activités prennent leur essor à l’articulation des problématiques d’organisation, de management et de gestion des ressources humaines. À partir de son itinéraire professionnel au sein de l’Éducation nationale (formation des adultes et développement des compétences dans les entreprises), l’auteur présente la construction et le déploiement de ce secteur d’activités en s’appuyant sur des exemples de terrain. Évoquant de nombreux acteurs et partenaires, des institutions et des entreprises, des évolutions règlementaires et des développements méthodologiques, ce texte montre également la richesse et la complexité d’un processus de professionnalisation.   

 

Dominique SAMSON

: La VAE dans le secteur du soin : dispositif d’écriture, professionnalisation et raison graphique

 

Noël TERROT

 Formation des adultes, rustines ou second souffle ? C’est aux régions de le dire.

Libre opinion d’un historien de la formation en période d’élections régionales.

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2024-1
Se construire par l’expérience et la recherche

23,00 

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00