Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°207

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

Philippe CARRÉ

L’apprenance : des dispositions aux situations

Forgé à la fin des années 1990, le terme « apprenance » propose l’hypothèse d’un nouveau rapport au savoir émergent sous l’influence concourante des mutations du travail, de la mondialisation économique, des transformations culturelles et de l’explosion des usages des technologies. Les recherches sur l’évolution de la formation des adultes font explicitement référence, en la consolidant, à la problématique de l’apprenance, autour de laquelle semble se cristalliser une nouvelle culture de la formation. Elle s’appuie sur les nombreux rapports qui promeuvent l’idée de l’apprentissage tout au long de la vie et celle d’un renversement de perspective qui réinterroge nos conceptions des processus d’apprentissage, des approches pédagogiques et des environnements propices au déploiement des pratiques apprenantes.

 

Olivier CHARBONNIER

Comment apprendre à travailler demain ?

Nos façons de travailler sont en train de se transformer profondément : il s’agit de faire avec une information exponentielle, de s’organiser dans un monde de plus en plus poreux, de se mettre en lumière sur la scène digitale pour exister… Nos façons d’apprendre ne sont pas en reste. Jadis rare et chère, la connaissance est devenue abondante et gratuite (ou presque). Pensée par des ingénieurs de façon programmatique, la production est devenue plus ouverte, souple, parfois aléatoire. Les modes habituels de formation perdent de leur sens ; de nouvelles formes d’apprentissage émergent, qui font corps avec l’action et sont plus congruents avec de nouveaux besoins.

 

Jean-François ROUSSEL

L’apprenance, une contribution déterminante en organisation

La mondialisation et les changements technologiques rapides ont amené l’apprentissage en organisation à jouer un rôle déterminant. D’abord centré sur les concepts de « learner readiness » et de motivation en amont de la formation, l’apprenance est devenue, notamment dans de démarches d’apprentissage plus informelles, une finalité en aval. C’est dans un contexte de responsabilisation accrue en matière d’apprentissage que l’apprenance prend désormais tout son sens. 

 

Anne MULLER

Apprenance et apprentissages infirmiers informels

Face à l’évolution des savoirs mobilisés dans la pratique quotidienne, les infirmières s’engagent à organiser leurs propres apprentissages, pour actualiser et développer leurs compétences. La question des apprentissages infirmiers informels, question vive reliant les champs de la formation et du travail, se situe au cœur de la problématique de l’apprenance. L’article montre les liens entre la dimension dispositionnelle des professionnelles et leurs apprentissages informels à l’hôpital.

 

Béatrice VICHERAT

Apprendre à gérer sa santé

Notre système de santé subit des pressions constantes pour réduire et rationaliser ses dépenses. Dans un tel contexte, l’individu est désormais invité à devenir acteur de sa santé en s’autorégulant tout au long de sa vie. Cette injonction permanente interroge les capacités réelles dont il dispose pour faire face à cette nouvelle responsabilité. Comment exerce-t-il une influence personnelle sur sa santé ? Quelles en sont les limites ? Quels sont les facteurs qui favorisent son implication dans un monde où les technologies modifient considérablement le rapport au savoir médical ?

 

Stephen SCOTT BREWER

Apprenance en langues étrangères : la réussite face à la complexité

L’article contextualise l’apprenance dans le domaine des langues en trois temps : en essayant de comprendre, voire d’apprivoiser, la nature complexe de cet apprentissage à l’âge adulte ; en visitant la littérature sur les « bons apprenants de langues » ; en posant deux questions pour soutenir le travail de consolidation autour de l’apprenance et souligner le rôle qu’elle peut jouer dans les recherches en didactique des langues et des cultures étrangères.

 

Dominique KERN, Françoise LEMAIRE

L’apprenance dans la deuxième moitié de la vie

La nécessité de s’adapter aux changements s’impose dans toutes les phases de la vie. L’évolution de l’apprenance, et notamment des dispositions à apprendre, est caractérisée dans la deuxième moitié de la vie par des permanences, mais également par des ruptures influencées par des événements majeurs (retraite, fragilisation, etc.). L’analyse de ce public hétérogène fait apparaître les différences entre les logiques de formation imposée et les attitudes d’apprenance qui évoluent.

 

Bernard ALIX

Les racines philosophiques de l’apprenance

L’apprenance est une réponse à un problème qui trouverait son origine dans un impensé philosophique au cœur de la pensée grecque antique. Cette hypothèse conduit à convoquer les formes de dualismes qui ont structuré les conceptions de l’activité d’apprendre, et de les dépasser par la pensée des philosophies de l’immanence sans fixation sur un quelconque monisme. Au contraire, c’est la pensée dialectique hégélienne préfigurant les théories contemporaines de la complexité qui révélera les conditions et les finalités de l’apprenance.

 

Cédric FRÉTIGNÉ

Les dispositions à apprendre : perspectives sociologiques

Les recherches sur la question des dispositions en sociologie mettent l’accent sur les propriétés sociales des agents sociaux et l’actualisation en contexte, dans des situations données, de leurs ressources acquises au fil de leur socialisation. L’éducation scolaire a été l’un des domaines les plus travaillés par les auteurs se revendiquant de cette tradition sociologique. Pour les chercheurs en formation des adultes, la gageure est désormais de mettre empiriquement à l’épreuve les outils fournis par les sociologues spécialistes de l’apprentissage en contexte scolaire.

 

Magali PROST, Solveig FERNAGU OUDET

L’apprenance au prisme de l’approche par les capabilités

L’article discute la capacité des contextes de travail et de formation à soutenir des processus d’apprentissage et de formation. L’approche théorique mobilisée est celle des capabilités, développée par Amartya Sen, reprise et appliquée à la formation et au travail. Après avoir rappelé les principes de cette théorie, au travers des notions de capabilités, ressources, contraintes, opportunités et facteurs de conversion, sont exposés deux exemples d’application. Une réflexion sur les conditions de réussite de ces initiatives est proposée au prisme de l’approche par les capabilités.

 

Olivier LAS VERGNAS

Apprenance, rapport aux sciences et effets de la catégorisation scientifique scolaire

Les spécificités du bac scientifique font que de nombreux adultes se sentent incapables d’explorer toute question liée aux sciences scolaires. Les effets de cette catégorisation scolaire peuvent être décrits en considérant une apprenance « en général » et un spectre d’« apprenances » thématiques, selon deux approches empiriques complémentaires : la mise en évidence d’un déficit thématique d’apprenance a posteriori ; l’étude de « déviants positifs » qui, malgré leur catégorisation scolaire initiale, s’approprient des savoirs scientifiques, comme certains malades chroniques ou scientifiques amateurs. 

 

Karen EVANS

Apprendre tout au long de la vie : une question d’agentivité limitée

D’un côté, la notion d’agentivité personnelle souligne la part de pouvoir des individus sur la conduite de leurs vies. De l’autre, le poids des structures sociales et des opportunités du milieu pèse sur l’exercice des marges de liberté. La notion d’agentivité limitée (bounded agency) souligne que l’exercice de l’agentivité est influencée (mais non déterminée) par les environnements multiples dans lesquels elle s’inscrit. Cet article illustre la pertinence de la notion d’agentivité limitée dans la problématique actuelle de l’apprentissage tout au long de la vie.

 

Maxime JORE

Généalogie de l’apprenance

Il y a presque vingt ans, dans la tentative d’une conceptualisation du rapport au savoir, Beillerot avait choisi d’analyser le désir d’apprendre comme concept pivot, en mettant de côté des notions telles que curiosité, envie, besoin, motivation ou passion d’apprendre. Dix années plus tard, Carré publie un ouvrage sur le concept d’apprenance au sous-titre évocateur : « Vers un nouveau rapport au savoir. » Cet article tente modestement de mettre en regard l’apprenance avec ses aïeuls et ses parents conceptuels : le désir d’apprendre, la curiosité et le besoin de connaître.

 

Stéphanie VALLÉE

Du sentiment d’efficacité personnelle à l’apprenance

L’article cherche à appréhender les dispositions à apprendre sous l’angle du sentiment d’efficacité personnelle, dans un environnement social peu propice. C’est dans le contexte particulier de la formation d’assistant de service social (ASS), actuellement en proie à des incertitudes, que l’auteure situe sa réflexion.

 

Nora YENNEK, Fabien FENOUILLET

L’intérêt : état, transition et disposition

Si l’influence de l’intérêt sur l’apprentissage a été pressentie très tôt, les recherches sur l’intérêt sont relativement récentes et principalement issues du monde scolaire. A travers le concept d’intérêt individuel, l’article explore la question de la primauté des processus endogènes dans l’« apprendre ». Il s’agit notamment de questionner le rapprochement possible entre le concept d’intérêt individuel avec celui de disposition, au cœur des travaux sur l’apprenance.

 

Bernard BLANDIN

L’environnement personnel d’apprentissage : un instrument pour l’apprenance ?

A partir des multiples représentations qui en sont données depuis plus d’une dizaine d’années, cet article essaie de cerner ce qu’est l’objet appelé « environnement personnel d’apprentissage » (personal learning environment) et de préciser le potentiel de cet objet en tant qu’instrument pour l’apprenance, au-delà des pétitions de principe, en s’appuyant sur les résultats des rares travaux présentant des recherches empiriques.

 

Sandra ENLART, Frédérique GÉRARD

Apprentissage en situation de travail et apprenance

Les dispositifs d’apprentissage en situation de travail invitent à interroger la notion d’apprenance sous deux angles : l’AST est-il un dispositif qui développe les postures d’apprenance ? L’apprenance est-elle une condition de réussite de l’AST ? Si oui, comment ? A partir de ces deux questions, les auteures tentent d’imaginer les développements possibles autour de ces thématiques.

 

Denis CRISTOL

Peut-on créer des communautés d’apprentissage ?

L’article pose la question de la création des « communautés d’apprentissage ». Il s’efforce de définir le sens du rapprochement entre ces deux termes, et donne des indications sur les motifs de renouveau des formes d’apprentissages collectives qu’il décrit. Il s’intéresse à la compréhension des processus et des dynamiques au mouvement de création des communautés, soit à partir de problèmes expérimentés par des acteurs, soit à partir de décisions de création par des institutions.

 

Thierry RAYNARD

Les réseaux apprenants à la SNCF

Face aux enjeux de transformation, les réseaux apprenants permettent de coconstruire le changement avant de le conduire. Une vingtaine de réseaux existent et permettent des sauts de performance très forts. Objet de travail commun, vision partagée, conciliation d’une posture hiérarchique et d’influence des managers, gestion des désaccords, écart de point du vue et surtout expérimentation dans son cercle d’influence, tels en sont les principaux ingrédients. L’article questionne aussi bien les freins (le mot « apprenance » lui-même) que les nouveaux leviers, notamment l’essor du digital qui véhicule des postures managériales très proches.

 

Raphaël GRASSET

Plaidoyer pour une mesure de l’apprenance

La notion d’apprenance a beau avoir vingt ans, elle ne possède encore aucun outil de mesure complet et valide permettant d’apprécier le changement du rapport au savoir qu’elle souligne. L’article propose une justification conceptuelle de la nécessité de cette mesure, ainsi qu’un agenda de recherche pour la création d’un framework d’apprenance posant la base de recherches futures.

 

Christophe JEUNESSE, Moïse DÉRO

Les technologies, alliées de l’apprenance ?

Pour l’apprenant autodirigé, la massification du numérique ouvre un champ plus vaste que jamais. L’accès immédiat à une multitude de savoirs, ou la porosité entre les sphères formelles et informelles d’apprentissage en sont des manifestations tangibles. Pour autant, quels sont les impacts de ces phénomènes sur l’apprenance des individus ? Existe-t-il des conditions favorables et/ou défavorables à l’émergence de cette disposition ? La question du numérique pour apprendre traversant l’ensemble des réflexions menées aujourd’hui sur le champ de l’apprenance, les auteurs construisent leur réflexion en lien étroit avec les autres articles de ce numéro.

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00 

2001-3

Pour une écoformation. Former à et par l’environnement

10,00