Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°217

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

Gaston PINEAU : Conjuguer les temporalités pour en faire des rythmes formateurs

L’article situe d’abord ce numéro d’Éducation permanente comme un moment fort dans l’histoire des cinquante années du mouvement d’éducation permanente. Il le fait à partir de l’histoire de recherche-action-formation de l’auteur, qui travaille le complexe mouvement de transition temporelle entre le cadre formel hérité de l’éducation initiale et tous les autres temps vécus à rendre formateurs. La deuxième partie fait le point sur trois courants de recherche-action-formation visant à transformer la mise en parole de sa vie, sa mise en alternance et son auto-co-évaluation périodique en synchroniseurs pour apprendre à conjuguer les temps et les contretemps, et en faire des rythmes formateurs.

 

 

Michel ALHADEFF-JONES : Pour une approche rythmologique de la formation

L’article présente les apports d’une approche processuelle et rythmologique afin de rendre compte des temporalités constitutives des processus d’apprentissage, de transformation et de développement. La spécificité d’une telle approche est abordée à partir de trois aspects caractérisant les recherches sur les temporalités de la formation : la termino-logie mobilisée, les catégorisations opérées et les formes de raisonnement à travers lesquelles les relations entre des temporalités hétérogènes sont rendues intelligibles.

 

 

Pascal ROQUET : Temps long/temps court en situation formative et professionnelle : les effets sur les constructions identitaires

L’inscription des enjeux temporels dans les activités formatives et les activités professionnelles est de plus en plus vécue par les acteurs sociaux sous des formes de tensions entre des temporalités longues, pérennes, adossées à des formes de construction identitaire reconnue, et des temps courts, nécessitant performativité et réactivité, bousculant ainsi des formes identitaires établies. L’étude de cas des masseurs-kinésithérapeutes illustre la proposition théorique de l’auteur.

 

 

Jean-Marc RAMOS : Le temps de travail est-il un temps social comme les autres ?

Pour la sociologie, la question du statut du temps de travail se pose des temps sociaux. Après avoir rappelé les arguments épistémologiques et les observations empiriques qui plaident en faveur de la multiplicité temporelle, l’article passe en revue les principaux temps sociaux qui spécifient le mode de vie des couples biactifs avec enfants. Cela conduit à mettre en évidence les effets synchronisateurs du temps de travail, puis à rechercher, dans les avancées de la recherche temporaliste contemporaine, un modèle permettant d’évaluer le rôle des acteurs dans la gestion dynamique des contraintes temporelles.

 

 

Bruno GRAVE : Moments et rythmes de l’engagement. Le cas d’enseignants prenant la direction d’une école

En quoi et comment des enseignants acceptent-ils de diriger un établissement scolaire, puis successivement plusieurs, au cours de leur itinéraire professionnel ? L’auteur convoque le cadre théorique des temporalités individuelles et sociales, et notamment les concepts de moment et de rythme, pour comprendre la prise de décision de ces professionnels face aux changements auxquels ils ont fait face. La reconstitution des patrons rythmiques des parcours individuels fait apparaître l’hypothèse de la recherche d’un équilibre eurythmique entre articulations, synchronisations, tensions ou dyssynchronisations, dans les configurations sujet-activité-environnement qu’ils ont vécues.

 

Abdelkarim ZAID, Stephan MIERZEJEWSKI : Le temps vécu des conseillers pédagogiques de circonscription

La formation des enseignants consiste en une alternance de périodes successives, dans des temps sociaux différents, censée être reconstruite comme un ensemble cohérent d’actions de formation et d’apprentissage. Cette reconstruction est au cœur de l’article, qui analyse les temporalités et les positionnements professionnels des conseillers pédagogiques de circonscription. Appréhendés grâce à des entretiens semi-directifs, ces temporalités et ces positionnements portent la marque des contextes d’alternance dont les effets différés et/ou cumulés ne s’observent réellement qu’avec le temps.

 

Julien TOURNEVILLE : Le « rapport au futur » des enseignants

L’article propose d’étudier les professionnalités enseignantes à travers l’analyse du « rapport au futur » des enseignants, considéré, dans la lignée des approches anthropologiques et critiques du temps, comme un indicateur des formes de leur activité professionnelle présente. Sur la base d’une série d’entretiens menés auprès de trente-six enseignants, l’article vise à mettre à l’épreuve cette hypothèse sur le plan méthodologique, et présente trois profils établis par l’enquête à propos de ces rapports au futur.

 

Jany ROUSSET, Paul OLRY / Disjonctions entre temps objectif et temps vécu. Le parcours d’entrée dans le métier de formateur en soins infirmiers

L’entrée dans le métier de formateur en soins infirmiers est toujours le passage d’un travail à un autre, celui de l’exercice des soins infirmiers ou d’encadrement d’équipes soignantes à celui d’enseignement des soins. Elle correspond à une transition professionnelle qui représente une épreuve à double enjeu : se professionnaliser et professionnaliser les élèves. Période déclic, elle confronte les formateurs novices à des situations qui leur imposent d’apprendre sur le tas. Les auteurs questionnent les cadres théorique et méthodologique de la didactique professionnelle pour éclairer ce qui se joue pour les sujets au moment de l’entrée dans le métier de formateur. L’article rend compte des résultats d’une enquête exploratoire relatifs aux conditions de l’entrée dans ce métier.

 

Capucine BRÉMOND : Accompagner l’apprentissage jusqu’au sentiment atemporel de connaissance

En partant d’une distinction entre savoir et connaissance, l’expérience d’un individu qui s’engage dans une formation implique une mise en perspective de son expérience. La formation est alors vécue comme un espace-temps qui permet de réfléchir et d’ajuster pour mieux réintégrer le vécu professionnel. A partir d’une distinction théorique entre perception d’un temps hiérarchisé par la construction de savoirs et non-perception du temps par la connaissance immédiate, l’auteure oppose la temporalité de l’apprentissage et la temporalité de la connaissance.

 

Marie-Pierre CHOPIN : Réfracter le temps pour éduquer dans le cadre partenarial

L’article repose sur l’analyse d’un dispositif d’éducation artistique et culturelle engageant des enseignants, des artistes et des journalistes. Il propose de contribuer à l’étude des conditions de réalisation de l’éducation dans le cadre partenarial, en mettant en évidence les phénomènes de concomitance, voire de concurrence, des temporalités à l’œuvre dans la situation étudiée, et en montrant la façon dont les enseignants ont dû réfracter le temps prescrit des concepteurs, c’est-à-dire le réorganiser au prix d’une déviation de son orientation.

 

Nicolas DIVERT : Construire une identité professionnelle par la formation. Les usages d’une école interne à la Société générale, de 1960 à 1983

La Société générale inaugure, dès 1920, ses premières formations professionnelles dans le cadre de « cours de perfectionnement » qui montrent une transformation progressive dans les processus d’acquisition des savoirs et des savoir-faire dans le monde de la banque du début du XXe siècle. Très tôt pensées en lien avec l’activité, les formations permettent d’afficher un dynamisme et une adaptation de la main-d’œuvre tout en alimentant un marché du travail interne. Elles participent à l’entretien, voire au développement, de l’identité professionnelle des « gens de la banque (rubrique « Histoire et mémoire »).

 

Sylviane CORBION : Entre recherche, politiques et pratiques : le dilemme du praticien apprenant

La profusion des travaux témoigne de la vivacité de la recherche en éducation, mais les temporalités et les intentions divergent, notamment du fait des régimes normatifs de la recherche, et de l’emprise économique sur le système éducatif. L’article donne à voir ce que pourraient être aujourd’hui « les services rendus et les questions posées » par chacun de ces univers (rubrique « Recherche).

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00 

2001-3

Pour une écoformation. Former à et par l’environnement

10,00