Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°186

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

Marie-José BARBOT, Fred DERVIN

L’interculturel en formation, un concept à renouveler

Editorial.

 

Martine ABDALLAHPRETCEILLE

De l’interculturel à l’humanisme du divers

L’auteure revient sur son double parcours en histoire et en français langue étrangère pour expliquer la genèse de ses travaux sur l’interculturel. Elle souligne certains dangers qui guettent l’interculturel : le manque de liens entre théorie et pratique, les usages discutables du concept de culture (à travers notamment le culturalisme), et la polysémie du concept d’interculturel. Pour conclure, est discuté l’humanisme du divers qu’elle a proposé en substitut.

 

Bernard LAHIRE

Individus, (inter)cultures et politique

Si les sciences humaines avancent la notion d’interculturalité pour penser les interactions qui caractérisent les sociétés modernes, il n’est pas dit que ces études évitent le piège de l’ontologisme auquel elles étaient censées remédier. Bernard Lahire s’efforce en réaction de lever les ambiguïtés inhérentes au concept même de culture ; (inter)cultures et identités restant des notions politiques dépendant des groupes légitimés, il propose de rester vigilant sur les modèles de vivre-ensemble proposés à l’adhésion collective.

 

Yasmina PICQUART

L’altérité

Le traumatisme que représente l’Autre pour tout sujet est évoqué en référence à J.-A. Miller. Le rapport à l’étranger rejoue le rapport à l’altérité dans lequel l’imaginaire pourrait mener à la paranoïa si le symbolique n’intervient pas. Le rapport à l’altérité – fascination et menace – donne place à une transformation de soi lorsque l’Autre est reconnu

 

Michel AGIER

L’exil, l’asile, le refuge : les lieux de l’étranger

L’auteur propose une réflexion sur les nouvelles conditions de la désignation de l’étranger aujourd’hui, dans un monde de plus en plus mondialisé, mais aussi de plus en plus excluant et fragmentaire. Aller à la découverte des lieux de mise à l’écart de l’étranger conduit à s’interroger sur les espaces de l’exil dans un monde commun (camps, campements, squats, frontières), et sur l’ambivalence de l’asile, à la fois refuge et enfermement.

 

Nadège CHABLOZ

Désirs altruistes sous les tropiques

L’analyse de discours portant sur des formes de tourisme liées à la solidarité internationale des Français permet d’apporter un éclairage sur les stratégies et les enjeux de la rencontre avec l’altérité qui, pour les acteurs, doit être étrangère, mais souvent dans un étranger « victime ». L’auteure tente de comprendre pourquoi il apparaît plus gratifiant et plus légitime d’aider son prochain sous les tropiques plutôt qu’à proximité de chez soi, et d’identifier les représentations de soi et des populations locales qui sous-tendent cette démarche.

 

Jean-Pierre LIÉGEOIS

Vers l’interculturel : les enfants roms à l’école

L’avenir des communautés roms dépend pour une large part des modalités de scolarisation de leurs enfants. Le rapport entre éducation et identité est double : l’éducation, notamment scolaire, est un instrument essentiel dans la construction et le développement des identités culturelles, mais réciproquement, les éléments constitutifs de l’identité doivent être présents, en termes d’histoire, de langue, de culture, dans les contenus de l’éducation scolaire. Education, culture, histoire et langue ne peuvent être que conjuguées dans une démarche interculturelle qui se veut à la fois dynamique et respectueuse des identités.

 

Philippe PIERRE

Discriminations, gestion de la diversité et management interculturel

Il s’agit de distinguer les éléments d’un triptyque offrant un cadre à des actions de formation efficaces en entreprise. La gestion de la diversité, à elle seule, ne garantit pas qu’un système soit juste. Elle peut même conduire à légitimer qu’on répartisse les inégalités et au fait qu’un système social, qu’une entreprise, soient injustes pour longtemps sous couvert de bonnes intentions et d’effets d’affichages. L’auteur distingue également cinq étapes d’une pédagogie interculturelle orientée vers l’action.

 

Hervé BRETON, Noël DENOYEL

Moments d’interculturalité et processus de transformation

Par le repérage dans un trajet de vie d’expériences interculturelles vécues au Japon par l’un des auteurs, l’article pose la problématique des capacités de transformation d’expériences interculturelles dans les trajets de vie. Il propose une méthodologie pour l’identification et la description des moments d’interculturalité, présente une grille de différenciation des phases et processus de transformation. En synthèse, les apports font émerger une approche trajective des processus de transformation et reconnaissent dans les expériences interculturelles, une propicité à la transformation.

 

Claude DEBON

La formation interculturelle mise au travail de la reconnaissance

Le regard est posé sur les processus de reconnaissance à l’oeuvre dans les rencontres interculturelles et l’apport que pourrait représenter la formation à leur clarification. Il analyse les problèmes vécus dans les rencontres à la lumière de théories philosophiques, psychologiques et sociologiques, rendant compte des identités et de leur construction avec les conflits inhérents dont l’issue en termes de reconnaissance de soi et des autres n’est jamais assurée. C’est pourtant ce qui pousse aux rencontres et fait leurs enjeux. En désintriquant les aspects affectifs et cognitifs des échanges, la formation peut contribuer à de nouvelles ouvertures de relations d’actions et de projets.

 

Gaston PINEAU

Autoformation mondialoguante, voyage et passage à la retraite

Le défi de l’autoformation s’avive aux passages critiques de changement structurel du cours de la vie. L’auteur pose la problématique du passage à la retraite, entre autonomisation et aliénation. Il l’étudie à partir de son expérience personnelle tentant d’initier une autoformation dialoguant avec le monde, par un voyage de transhumance culturelle autour de la Méditerranée. Au final, il ressort deux acquis de cette voie personnelle de passage à la conduite automobile d’une nouvelle trajectivité pour re-traiter sa vie : l’éveil aux paysages et aux visages comme source de cocréation de sens, et le passage à un régime nocturne d’autoformation, intégrateur des diversités vécues.

 

Mariela DE FERRARI

Une pédagogie de l’égalité. Entre nuance et complexité

Dans un espace social de plus en plus mouvant et varié, le principe d’égalité de la société française constitue le fil rouge de la « pédagogie de l’égalité ». Apprendre à découvrir l’autre pour le comprendre dans sa réalité et sa diversité est un processus réciproque et actualisé par chaque rencontre qui requiert un état de veille et un travail sur soi et ses représentations. Les rapports d’égalité ne sont pas donnés d’emblée. La « pédagogie de l’égalité » se construit à partir de la confrontation de points de vue et la conceptualisation de l’expérience. 

 

Véronique LAURENS

Accueil et autonomisation : enseigner le français à des demandeurs d’asile

Enseigner le français à des demandeurs d’asile implique de mettre en oeuvre une pédagogie favorisant l’autonomisation des personnes. Cette situation spécifique de formation rend aussi nécessaire de réfléchir à la posture d’accueil dans laquelle se trouve de fait le formateur. L’auteure esquisse ici les contours de cette posture et examine en quoi elle peut favoriser l’autonomisation par la rencontre de l’autre, dans le cadre d’une démarche actionnelle interculturelle.

 

Pascal GALVANI

Autoformation mondialoguante et exploration de l’écoformation

Une expérience d’autoformation mondialoguante basée sur l’exploration des pratiques d’écoformation en dialogue avec les cultures amérindiennes est présentée. L’autoformation mondialoguante désigne ici les processus de conscientisation émancipatrice produits par la mise en dialogue des visions du monde et des modes de subjectivation. Les enjeux écologiques et interculturels mondialisés transforment au quotidien nos rapports formateurs avec le monde et avec les autres. L’article propose de développer une ingénierie de formation réflexive et dialogique pour conscientiser et comprendre ces savoirs émergents. 

 

Marie-José GREMMO

Une rencontre interculturelle spécifique : le conseil en autoformation institutionnelle

En autoformation institutionnelle, le rôle du conseiller est d’aider l’apprenant dans la transformation de ses représentations et de ses pratiques d’apprentissage, à travers une activité langagière singulière : l’entretien de conseil. L’article analyse l’entretien de conseil comme un temps de rencontre interculturelle entre apprenant et conseiller, en discute certains aspects (s’expliciter comme un sujet de culture, s’adapter au monde de l’autre, évoluer via la confrontation), et pointe certaines des conditions qui peuvent faciliter la rencontre. 

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2024-1
Se construire par l’expérience et la recherche

23,00 

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00