Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°224

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

William DAB et al.

Former les professionnels de la prévention à une conception quantitative du risque

La mesure des risques est indispensable pour les prévenir en complément des autres approches centrées sur les individus et les postes de travail. Deux outils sont disponibles : l’épidémiologie et la modélisation des risques. Tous les deux demandent une bonne compréhension du concept de risque et des indicateurs qui le caractérisent. Sans qu’ils aient besoin d’être des spécialistes, les préventeurs ont besoin de maîtriser ces notions qui sont enseignées dans tous les parcours délivrés par la chaire d’hygiène et sécurité du CNAM.

 

Anne GILLET

Quand survient la maladie chronique ou le handicap… Risques, formations et apprentissages au travail

La survenue d’une maladie (grave, chronique) ou d’un handicap plonge la personne concernée dans un nouvel univers comportant de nouveaux risques, individuels, sociaux et professionnels. La dégradation de sa santé nécessite adaptations et apprentissages, notamment au travail. Selon la pathologie, continuer une activité professionnelle peut être complexe. La personne en situation de handicap doit compter sur l’appui du cadre légal et des professionnels de santé ; sur les interactions avec les collectifs de travail et les managers de proximité. Les formations sur le(s) handicap( s) sont un enjeu fort au travail pour l’évolution des représentations sociales et le développement des compétences d’accompagnement, d’encadrement et d’inclusion.

 

Jacques MARC, Christine VIDALGOMEL

Risques et troubles psychosociaux : quelles questions pour la formation ?

Cet article traite des relations croisées entre la formation professionnelle et ce qu’il est convenu d’appeler les risques psychosociaux. Par le terme « relations », les auteurs veulent signifier que, comme pour d’autres types de risques, la formation peut constituer un moyen de prévention, mais comme d’autres activités professionnelles, les possibilités de développement qu’elle offre peuvent être mises à mal par différentes atteintes à la santé physique ou mentale (troubles psychosociaux). Il reste que, le plus souvent, la formation offre un espace dont peuvent s’emparer les acteurs pour révéler des tensions, en débattre ou redonner du sens au travail, favorisant ainsi le développement de ressources psychosociales.

 

Patrick CONJARD

Formation des managers et alternatives organisationnelles pour prévenir les risques psychosociaux

Cet article présente les résultats d’une enquête auprès des acteurs du monde de l’entreprise pour comprendre comment développer, essentiellement à partir de la formation, de nouvelles alternatives pour manager en prenant en compte les enjeux de la qualité de vie au travail. Les entretiens menés mettent en regard les besoins et les attentes à l’égard du travail de management et les pratiques et initiatives pour former et accompagner différemment les managers. L’article propose, en écho au modèle du management du travail développé par l’ANACT, un certain nombre de voies pour agir simultanément sur l’évolution des compétences managériales et l’évolution des organisations.

 

Violaine BRINGAUD, Olivier GUILLAUME, Nicolas LOT

Espaces de discussion, apprentissages et sûreté nucléaire

La sécurité industrielle des organisations complexes nécessite de mettre en œuvre et d’animer des espaces de discussion où les représentants de métiers variés puissent confronter leurs représentations du travail et exprimer les diverses modalités de réalisation de leurs activités en toute sûreté. La fluidité du fonctionnement collectif nécessite d’articuler des représentations et les cultures professionnelles multiples suscitant des apprentissages collectifs et organisationnels.

 

Stéphanie TILLEMENT

La sécurité au défi des transformations du travail : leçons de « REX élargis » dans l’industrie ferroviaire

Défendant une approche par l’activité, cet article propose une démarche de « REX élargi » permettant d’identifier des vulnérabilités souvent invisibles liées à des transformations du travail et des organisations. Il montre en particulier les risques latents associés à une fragilisation des processus d’apprentissage et de transmission des savoirs. Il révèle leurs causes professionnelles et organisationnelles, et les approches de nature à y faire face.

 

Louis-Marie BARNIER

Former aux « facteurs humains » pour exorciser le risque aérien

Face au risque d’accident, les compagnies aériennes ont intégré la notion de « facteurs humains » dans leurs formations dès la fin des années 1980. Dans une première acception, cette notion vise à conjurer l’erreur humaine de pilotage par une standardisation des comportements et des échanges. Mais la notion intègre aussi son opposé, la valorisation du travail collectif, à travers le Cockpit Resource Management, au prix de l’affaiblissement du rapport hiérarchique autoritaire et en s’appuyant sur l’entrée des femmes dans le cockpit. Le modèle demeure en tension entre le contrôle et la valorisation de l’intervention humaine.

 

Anne GILLET, Diane-Gabrielle TREMBLAY

Se former et apprendre en situation pour prévenir les risques aériens

Dans l’aviation civile et commerciale, le travail du personnel navigant commercial (hôtesses de l’airs, stewards, chefs de cabine) comporte une charge importante de sûreté-sécurité. L’article montre la construction indispensable d’un système socioprofessionnel de prévention, de formation et de gestion des risques, par l’articulation de trois composantes principales – de nombreuses règles à respecter, une formation initiale et continue importante, une forte standardisation des tâches –, le tout dans un travail collectif impliquant des relations de coopération au sein de l’équipage. Par leurs apprentissages, au cours des formations et des situations de travail, les PNC développent des compétences et une culture de prévention et de gestion du risque spécifiques.

 

Pierre-Phlippe DUJARDIN, Céline CHOLEZ

La résilience ordinaire à l’hôpital : processus d’invisibilisation des risques

La production de soins se caractérise par l’incertitude liée à la singularité des situations et l’interdépendance de professionnels aux compétences réglementées. A l’hôpital, les soignants font face par une forte résilience, faut-il s’en réjouir ? Via un dispositif pédagogique de projet, des cadres de santé en formation développent des compétences d’analyse organisationnelle du travail et une posture professionnelle afin de saisir les atouts et les limites de la résilience ordinaire. Deux cas sont analysés.

 

Anaïs GAUTIER

Prévention des risques : de l’urgence de l’action à l’analyse des situations

Cet article présente la mise en œuvre d’une activité avec la pratique du retour d’expérience au sein de la corporation des sapeurs-pompiers. Il s’intéresse notamment à l’émergence de cette pratique par la formation pour une acculturation au niveau national. L’analyse des risques contribue à la création d’une connaissance des risques liés aux opérations de secours. Le retour d’expérience permet de faire évoluer les pratiques professionnelles et de valoriser l’expérience des agents qui participent à la création d’une connaissance commune.

 

Eric DRAIS, Thomas BONNET

Former à la sécurité au travail : l’enjeu d’une culture organisationnelle de prevention

Du point de vue du droit du travail, la formation et l’information à la sécurité constituent une obligation légale pour l’employeur, qui complète l’obligation d’évaluation des risques professionnels. Dans des contextes d’activités dynamiques, du point de vue des organisations du travail comme de celui des ressources humaines, la professionnalisation à la santé et à la sécurité reste un défi permanent. Elle repose sur un apprentissage continu, par la formation et par l’expérience. Pour autant, l’expérience des risques, en lien avec le vécu émotionnel, ne constitue pas une ressource pour la prévention. Seul un travail collectif de régulation peut transformer cette expérience en apprentissage au service d’une culture de prévention. Pour illustrer les conditions du développement d’une culture organisationnelle de prévention, cet article décrit la mise en œuvre d’un projet de prévention au sein d’un réseau d’agences d’aide à domicile, secteur d’activité particulièrement exposé aux risques professionnels.

 

Nicolas DUFOUR

Former à la détection et à la prévention des risques de fraude. Le cas des assurances complémentaires santé

L’objet de cet article est d’illustrer la manière dont le renforcement des dispositifs de formation au sein d’une organisation peut contribuer à mieux détecter, suivre et traiter les risques tels que la fraude externe, considérés comme des risques subis. L’étude se fonde sur le cas de mutuelle intervenant dans le secteur des complémentaires santé. Par le recours à une étude de cas en recherche-intervention transformative, l’auteur démontre que la réduction de l’exposition au risque de fraude n’est pas seulement une thématique de contrôle des opérations ou de moyens financiers alloués au traitement du risque de fraude. Cela dépend avant tout de la capacité de l’organisation à sensibiliser ses collaborateurs, dans une logique préventive.

 

Laurence BERGUGNAT, Nicole RASCLE

Prévenir le risque d’épuisement des enseignants débutants par la formation

A partir du suivi de plusieurs centaines d’enseignants novices, depuis la fin de leur formation initiale jusqu’à deux ans après leur entrée dans le métier, les auteurs expliquent la détérioration progressive de leur santé (burn out) par un processus de perte de ressources sociales et personnelles (climat de travail et sentiment d’efficacité personnelle), à laquelle participe l’utilisation de stratégies plus ou moins salutogènes. Ces résultats permettent de formuler des préconisations en termes de formation pour limiter les risques d’atteinte à la santé mentale, maintenir et développer les ressources en début de carrière.

 

Éric DUGAS

Empathie et handicap : risques et atouts des pratiques enseignantes

Les formes ordinaires de l’enseignement concernent l’ensemble des élèves. Or le risque est grand de mettre l’enseignant en difficulté si on ne tient pas compte de ses préoccupations face aux altérités. Des dimensions telles que l’empathie professionnelle et l’intérêt de faire évoluer ses pratiques professionnelles peuvent-elles réduire les risques liés à l’épreuve du handicap ? L’analyse de ces deux processus dévoile que la présence de certains facteurs peut soit faciliter soit contrarier l’ambition affichée.

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00 

2001-3

Pour une écoformation. Former à et par l’environnement

10,00