Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°188

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

Richard WITTORSKI

Les rapports entre professionnalisation et formation

(Editorial)

 

Anne-Marie CHARRAUD

Le rôle de la certification dans les processus de professionnalisation

La certification relève du registre de ce que l’on appelle, en France, un diplôme, un titre, voire un certificat de qualification professionnelle. Elle se situe comme un signal ou un indicateur de lisibilité dans une relation entre la formation et l’emploi. Des évolutions récentes au niveau européen tendent à utiliser la certification comme support de visibilité des processus de professionnalisation, qu’ils soient induits par les systèmes d’éducation et de formation ou issus d’une expérience individuelle.

 

Marie-Christine COMBES

La professionnalisation des études universitaires

La professionnalisation des études universitaires et la préoccupation de l’insertion professionnelle découlent mécaniquement de la massification de l’enseignement supérieur. Les débouchés doivent obligatoirement se diversifier et les universités se sont adaptées à cette nouvelle donne en créant de nombreuses formations professionnelles. Adossées à la recherche, celles-ci sont une source d’innovation pour les entreprises qui savent les repérer. Sans y voir une menace pour les formations générales et la mission traditionnelle de l’université, on peut y voir au contraire un enrichissement, à condition d’identifier et de mettre en valeur les compétences construites par toutes les formations universitaires, y compris les plus académiques.

 

Marie-Christine PRESSE 

De la validation des acquis à la professionnalisation des formateurs

Les obstacles rencontrés par les candidats dans le processus de validation d’acquis de l’expérience sont semblables à ceux que peuvent rencontrer tous professionnels impliqués dans la formalisation de ses pratiques. L’identification de ces obstacles a permis de mettre en place un dispositif d’analyse des pratiques qui articule le discours oral, l’étayage du groupe, le travail sur les concepts appris au quotidien et les concepts appris formellement. Ce travail a conduit à l’élaboration d’hypothèses permettant d’améliorer les pratiques professionnelles, de prendre une distance critique, de construire un corpus de savoirs communs, et ainsi de se professionnaliser. Cette recherche a permis d’élaborer un outil opérationnel actuellement utilisé dans le cadre de la VAE.

 

Sylvie DEBRIS, Richard WITTORSKI

La professionnalisation par la formalisation de savoirs. Le cas des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Cet article souhaite montrer comment – avec quelle(s) méthodologie(s) – on peut approcher, à des fins de compréhension mais aussi de structuration, une pratique professionnelle  jusqu’alors « invisible » : la pratique éducative en milieu ouvert auprès de mineur sous protection judiciaire. La recherche a permis de mettre au jour les « savoirs cachés dans l’agir professionnel » (Schön) des éducateurs via une combinaison entre entretiens individuels (de type « explicitation ») et séquences d’analyse de pratiques, produisant des effets conjoints de professionnalisation des individus et de leur activité professionnelle.

 

Eliane LEPLAY

La professionnalisation : entre compétences et savoirs professionnels. Un exemple en « travail social »

En formation professionnelle, le paradigme longtemps dominant de la « science appliquée » est remis en cause ; un autre modèle tend à s’imposer par la mise en situation des stagiaires dans des activités professionnelles réelles, accompagnée d’activités réflexives supervisées par des praticiens expérimentés. D’où probablement les questions d’Yves Schwartz : « Comment fait-on parler l’expérience ? Comment la mettre en mots ? Quelle est l’articulation pensable entre le pôle du savoir formel et celui de l’expérience ? » La formalisation de « savoirs professionnels » est une manière de répondre à cette question cruciale de la professionnalisation, car ils peuvent être considérés comme des conceptualisations organisatrices de l’activité qui articulent des références à l’expérience, à des valeurs et à des savoirs appris.

 

Frederik MISPELBLOM BEYER

Le management : figures et contre-figures de la professionnalisation de l’encadrement

Le management a pour ambition de professionnaliser les activités de direction et d’encadrement pour en faire des métiers comme les autres. L’auteur veut ici en analyser non seulement les réussites mais aussi les échecs : quelque chose dans le « noyau dur » des activités concernées ne se laisse pas saisir par les méthodes et les techniques du management moderne, et difficilement par la formation. Ce « quelque chose », ce sont les rapports entre autorité, connaissance et pouvoir, et les savoirs situés à partir desquels les encadrants forgent leurs « théorisations profanes », pour lesquelles on a tenté d’inventer des dispositifs de « saisi » originaux.

 

Guy LE BOTERF

Apprendre à agir et à interagir en professionnel compétent et responsable

Éducation permanente a sollicité Guy Le Boterf pour un entretien au cours duquel il relate son expérience et exprime son point de vue sur la question de la professionnalisation. Il aborde cette question non seulement en ce qui concerne les organisations (entreprises, hôpitaux, collectivités territoriales…) et les organismes de formation professionnelle, mais également les cursus de formation de l’enseignement supérieur. Il jalonne cet entretien par la mention de ses publications relatives au thème du présent dossier.

 

Jean-François GIRET

Les contextes organisationnels d’insertion des jeunes

Cette recherche se propose d’examiner les liens entre les formes d’organisation du travail dans lesquelles se trouvent les jeunes et leur stabilisation professionnelle. A partir de l’enquête Génération 98 du Céreq, portant sur une cohorte de jeunes sortants du système éducatif en 1998 et enquêtés fin 2005, l’auteur a construit une typologie de cinq contextes organisationnels de travail utilisant des informations sur le contrôle de l’activité, sur l’autonomie des salariés ou sur le contenu cognitif du travail. Les résultats montrent que la formation initiale des jeunes, leur trajectoire professionnelle et leur accès à la formation continue sont fortement liés aux formes d’organisation du travail dans lesquelles ils s’insèrent.

 

Valérie HUARD

L’approche par compétences : essais de modélisation dans le master « métiers de l’éducation et de la formation »

L’approche par compétences (APC) est devenue la norme en matière d’éducation et de formation. Son application soulève de nombreux problèmes. L’un d’entre eux étant le foisonnement de la définition de compétence et le manque d’ancrage théorique qui entretient le flou dans l’application du modèle par les praticiens. L’Université a un rôle à jouer dans la construction d’une théorie des compétences et dans la définition d’une pédagogie d’accompagnement à la professionnalisation des formés. L’auteure montre qu’il est possible à un institut universitaire de dépasser ces problèmes à partir de formations destinées aux enseignants. L’ancrage théorique et l’andragogie mise en œuvre à l’IUFM d’Aquitaine dans le cadre d’une formation continue sert d’exemple. L’article pose également la question de l’évolution de cette application dans un dispositif qui change : le passage d’une formation professionnalisante à une formation master.

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2024-1
Se construire par l’expérience et la recherche

23,00 

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00