Revue internationale de référence en formation des adultes fondée en 1969.

N°209

2016-4
Transmettre

14,00 

Thomas DUMET

La reproduction des savoirs

La « transmission des savoirs » fait partie des lieux communs de l’éducation. Cependant, un rapide examen interroge quant à son utilisation pour désigner ce qui se réalise dans les dispositifs d’enseignement. Si l’étude de ces dispositifs permet d’identifier que des transferts s’y opèrent bien, elle mène à la conclusion qu’il s’agit non pas d’un phénomène unique et directement producteur de savoirs pour les apprenants, mais plutôt de supports objectifs et déclencheurs de processus subjectifs de reproduction des savoirs enseignés.

 

Philippe ASTIER

Entre don et marché : transmettre

La formation se développe sur plusieurs dimensions qui ne se réduisent pas à ce que valorisent les promoteurs des dispositifs. Elle engage donc toujours autre chose que ce qu’elle propose, et parvient à ses buts en s’assurant de la mobilisation des acteurs dans le cadre défini. Le formateur est ainsi pris dans un réseau où il joue sur plusieurs tableaux non seulement sa compétence mais aussi sa légitimité. Quant aux actes de formation, ils peuvent toujours être compris dans l’ici-et-maintenant de leur effectuation, ou dans l’histoire de leur prise en compte biographique et intergénérationnelle.

 

Luc MERTZWEILLER

Management : y a-t-il quelque chose à transmettre ?

Le management est-il affaire de transmission ? Au-delà de l’abondante prescription thématique des commandes de formation, il est possible de proposer des dispositifs mettant en perspective la complexité de l’action managériale. Deux dispositifs pédagogiques sont explorés. Dans chacun, le sujet abordé – le droit social et la conduite du changement –éclaire la dimension centrale du management : le soutien au travail de l’équipe. Car c’est cela qu’il semble nécessaire de transmettre.

 

Fanny CHRÉTIEN

L’acte de transmettre dans la relation salariale en milieu agricole

Comprendre en quoi le travail est potentiellement source d’apprentissage est un défi que les chercheurs n’ont pas fini de relever. Cet article veut contribuer à traiter cette question à travers l’exemple de la formation des agriculteurs. Si la formation passe en grande partie par l’épreuve du travail, celui-ci n’est pourtant pas toujours porteur d’apprentissages. A partir d’enquêtes réalisées auprès de salariés agricoles dans des exploitations maraichères, l’article montre que la compréhension des configurations sociales dans lesquels se réalise le travail salarié permet de repérer ce qui, du dispositif, des positions des personnes dans le travail, et des engagements qu’elles déploient dans les situations de travail collectif, pèse sur la capacité du milieu à générer du développement professionnel, et permet de produire des occasions de transmettre.

 

Luc MERTZWEILLER

Management : y a-t-il quelque chose à transmettre ?

Le management est-il affaire de transmission ? Au-delà de l’abondante prescription thématique des commandes de formation, il est possible de proposer des dispositifs mettant en perspective la complexité de l’action managériale. Deux dispositifs pédagogiques sont explorés. Dans chacun, le sujet abordé – le droit social et la conduite du changement – éclaire la dimension centrale du management : le soutien au travail de l’équipe. Car c’est cela qu’il semble nécessaire de transmettre.

 

Marie-Noëlle GUILLOT, Paul OLRY, Marianne CERF

Transmettre le métier agricole : situations perturbées, pratiques en débat

Les changements du travail dans les emplois supposent une approche non conformante de la formation, voire une conception continuée en cours de processus. Mais s’agit-il encore de formation, puisque le savoir est incertain, le formateur démuni, la pratique des professionnels peu lisible ? Les transformations du travail invitent à penser un dispositif de formation qui questionnerait les pratiques et les savoirs du travail passibles d’un débat entre pairs dans lequel le processus de formation serait le support. En prenant pour objet la transmission  professionnelle, ce dispositif réinterroge pour se fabriquer : le dialogue entre les pratiques du travail et les pratiques de la formation ; l’apprentissage des transformations du travail dans l’ensemble des dimensions techniques, organisationnelles, sociales ; sa position dans le processus du travail.  

 

Pasquale CHILOTTI

Que transmet le consultant en management hospitalier ?

L’auteur s’intéresse à l’activité des consultants en management hospitalier. Dans ce métier qui se cherche et qui utilise le champ sémantique de l’accompagnement, comment se pose la question de la transmission ? Que veulent transmettre les consultants ? Tous les consultants transmettent-ils la même chose ? Existe-t-il un « partagé » dans ce métier de ce qu’il convient de transmettre ? L’instruction au sosie d’une consultante au profil professionnel spécifique permet de répondre à ces questions.

 

Hélène BEZILLE, Nicolas DIVERT

Quand des professionnels de l’éducation populaire s’initient à la recherche : une question de transmission ?

Les auteurs s’intéressent à la place qu’occupent les enjeux identitaires relatifs à la transmission de savoirs méthodologiques propres à la recherche en sciences de l’éducation auprès de professionnels du champ de l’animation inscrits dans un double cursus (universitaire et professionnel). A partir de suivis de trajectoires et d’entretiens, l’exploration montre que les cadres de référence du chercheur et du professionnel se questionnent mutuellement dans cette activité au prix d’une certaine remise en question des certitudes des uns et des autres.

 

Christine PONSIGNON

Transmettre dans les formations « socle de compétences »

La question de la transmission se pose de façon particulière dans les formations de renforcement des compétences de base, qui font l’objet de prescriptions multiples, du niveau européen au niveau local. Pour s’adapter à ce contexte qui induit des remises en cause pédagogiques et aux caractéristiques des publics concernés, les formateurs innovent et l’ingénieur de formation déploie un processus de traduction pour tenter de mobiliser les acteurs autour d’un projet commun de transmission.

 

Gilles LECLERCQ, Nacira ABDELSSELAM, Pascal CHAUMETTE, Amélie METALDI

Les dynamiques de transmission dans les dispositifs de formation. Le cas des jeunes sans emploi et sans formation

L’article rend compte d’un dispositif d’ingénierie conçu et développé par une association qui a l’ambition de contribuer à la formation de professionnels intervenant auprès de jeunes, et parmi eux, de jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études, ni formation. Les auteurs mobilisent une approche « dispositive » pour circonscrire et canaliser leurs préoccupations de recherche.

 

Lucie PETIT

Du malentendu comme risque pour la transmission

La question de la transmission a pour point de départ l’interruption prématurée d’un dispositif de formation aménagé pour un groupe de praticiens libéraux, à la demande du directeur de l’école dans laquelle ces personnes enseignaient. Cette tentative de « fabrication » de professionnels de la formation par la formation était fondée sur un malentendu. Dès lors, que transmettre dans un tel contexte ? À quelles conditions ce qui doit être transmis ne peut l’être Ce texte tente d’y répondre en s’appuyant sur l’approche dispositive.

 

Thierry VIBERT

La transmission dans le contexte d’un art martial : l’aïkido

Qu’est-ce que transmettre en aïkido du point de vue d’un enseignant de cet art martial, par ailleurs formateur d’adultes ? Dans ce contexte, le mot transmission peut s’employer pour un geste, une posture, un ensemble de techniques, ou encore pour un style ou une école. La transmission en aïkido nécessite trois ingrédients : l’engagement de l’apprenant et du professeur, leur sincérité mutuelle et la confiance qui naît au fil des jours de cette relation. Transmettre implique de « penser l’autre avant soi », de guider dans la bienveillance et la non-violence, afin que chacun trouve ses propres réponses en fonction de son parcours. 

 

Philippe ASTIER, Gilles LECLERCQ, Lucie PETIT

Transmission et dispositifs

Ce texte reprend l’idée selon laquelle les dispositifs de formation sont des artefacts pour transmettre. Dès lors, il sollicite une approche, l’analyse dite dispositive, pour rendre compte de leur fonctionnement. Les auteurs développent les principes qui organisent la démarche, puis font une lecture transversale des contributions de ce dossier, avant d’offrir un point de vue sur les transformations à l’œuvre dans le champ de la formation.


Nicolas BERNARD, Daniel FAULX

Les différentes modalités d’évaluation en accompagnement collectif

L’accompagnement collectif constitue un mode de développement des individus et des équipes qui bénéficie aujourd’hui d’une abondante littérature méthodologique et théorique. Bien que cette question soit moins documentée actuellement, l’accompagnement collectif met en jeu également des démarches d’évaluation qui viennent en appui du processus. Basé sur quatre études de cas, cet article propose une modélisation des différentes possibilités d’évaluations, triées en fonction de quatre critères (niveaux, temporalités, contenus, formes). Chaque modalité est illustrée à l’aide d’un cas fil rouge. Cela débouche sur une multiplicité de possibilités d’application de l’évaluation au service de l’accompagnement. Les auteurs discutent la question de savoir comment cette pratique peut être théorisée en termes de posture épistémologique.


Patrice KRZYZANIAK, Julien de MIRIBEL

Quelle spécificité des savoirs infirmiers en psychiatrie ? Pour une compréhension de l’évolution de la profession au XXe siècle

Si les soins infirmiers en psychiatrie ont préexisté à la médecine psychiatrique, ils évoluèrent néanmoins sous l’influence de cette dernière, et non pas à partir de savoirs spécifiques issus de leurs pratiques. La thèse avancée ici réfute l’idée selon laquelle leur professionnalité s’est bâtie autour des seuls savoirs hérités du corps médical ; elle se fonde aussi sur les pratiques de soins du quotidien de l’hôpital psychiatrique, même si les infirmiers ont choisi d’autres voies de reconnaissance. Cet article montre que la formation fut alors pour eux un terrain de négociation identitaire. 

 .

RECHERCHER

un numéro, un thème, un auteur

Nos autres numéros

2023-4
L’espace comme condition de l’expérience

21,50 23,00 

2023-3
Questions en revue : apprentissage, expérience, alternance

21,50 23,00 

2023-1/2
Les métiers de la formation à l’épreuve du travail

29,90 34,00 

2022-4
Formation, coopération, émancipation. Expériences en économie sociale et solidaire

21,50 23,00 

2022-3
La formation aux marges de l’emploi

21,50 23,00 

2022-2
Métiers de la formation : quelle professionnalisation ?

21,50 23,00 

2022-1
Aller sur le terrain

21,50 23,00 

2021-4
Analyse institutionnelle et formation

21,50 23,00 

2021-3
Didactique professionnelle et didactiques des disciplines. Filiations et ruptures

21,50 23,00 

2021-2
L’AFEST : cadrages et débordements

21,50 23,00 

2021-1
Questions en revue : travail, numérique, accompagnement

21,50 23,00 

2020-4
Croisement des savoirs et recherches coopératives

21,50 23,00 

2020 HS
L’apprentissage dans le BTP : l’innovation en mouvement

12,00 

2020-3
Formation et prévention des risques au travail

21,50 23,00 

2020-2
L’introuvable qualité en formation

21,50 23,00 

2020-3
Narration du vécu et savoirs expérientiels

20,00 

2019-4
Former demain. N° double 50e anniversaire

18,00 

2019 HS AFPA
Partir des compétences transversales pour lire autrement le travail

12,00 

2019 HS
L’apprentissage dans le BTP : de l’expertise à l’innovation

12,00 

2019-3
Le numérique : une illusion pédagogique ?

21,50 23,00 

2019-1
Quelle reconnaissance des compétences transversales ?

18,00 

2018-4
Rythmes et temporalités en formation

18,00 

2018 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle : rupture ou continuité ?

12,00 

2018 HS
L’apprentissage dans le BTP : une expertise en action

12,00 

2018-3
Apprendre et se former en situation de travail

18,00 

2018-2
Autoformation et société de l’accélération

15,00 

2018-1
Actualité de l’intervention

15,00 

2017-4
Politiques de l’emploi et formation

15,00 

2017 HS AFPA
Analyses du travail et intentions formatives

12,00 

2017-3
Les dynamiques identitaires à l’épreuve des transitions

15,00 

2017-2
Voyage, mobilité et formation de soi

15,00 

2017-1
Commencements et recommencements

15,00 

2016-4
Transmettre

14,00 

2016 HS AFPA
Évaluer et certifier en formation professionnelle

12,00 

2016-3
Apprendre à évaluer

14,00 

2016-2
Autour de l’apprenance

14,00 

2016-1
Le tutorat. Quelles pratiques pour quels enjeux ?

14,00 

2015-4
Accompagnement, réciprocité et agir collectif

14,00 

2015 HS AFPA
Quelles pratiques pédagogiques dans l’accompagnement des publics peu qualifiés ?

12,00 

2015-3
Conception et activité du formateur

14,00 

2015-2
Penser la pédagogie en formation d’adultes

14,00 

2015-1
Travail et créativité

14,00 

2014-4
Éducation permanente et utopie éducative

10,00 

2014 HS AFPA
Les synergies travail-formation

12,00 

2014-3
S’étonner pour apprendre

14,00 

2014-2
Éducation non formelle

12,00 

2014-1
Formation expérientielle et intelligence en action (Construire l’expérience 3)

12,00 

2013-4
Travail et développement professionnel (Construire l’expérience 2)

12,00 

2013 HS AFPA
Le conseil en évolution professionnelle

12,00 

2013-3
Réflexivité et pratique professionnelle (Construire l’expérience 1)

12,00 

2013-2
Apprendre du malade

12,00 

2013-1
La formation et le théâtre

12,00 

2012-4
L’alternance : du discours à l’épreuve

10,00 

2012 HS AFPA
Les transitions professionnelles en questions

12,00 

2012-3
Les 20 ans du bilan de compétences

10,00 

2012-2
Les seniors et la formation

10,00 

2012-1
L’alternance, au-delà du discours

10,00 

2011-4
La médiation sociale

10,00 

2011 HS AFPA
RSE et formation

10,00 

2011-3
Formation et professionnalisation

10,00 

2011-2
L’exigence de responsabilité en formation des adultes

10,00 

2011-1
Rencontres interculturelles et formation

10,00 

2010-4
Développement des territoires et formation (2)

10,00 

2010-3
Développement des territoires et formation (1)

10,00 

2010-2
Former avec les environnements

10,00 

2010-1
Formation et innovation dans les petites entreprises

10,00 

2009-4
La construction des parcours professionnels

10,00 

2009-3
L’éducation permanente, un projet d’avenir (Spécial 40e anniversaire)

10,00 

2009-2
Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

10,00 

2009-1
Peut-on former à la fonction d’encadrement ?

10,00 

2008-4
La formation et la recherche

10,00 

2008-3
Peut-on apprendre à anticiper ?

10,00 

2008-2
La question éthique

10,00 

2008-1
Travail et formation. Quelques pratiques en émergence

10,00 

2007-4
L’alternance, pour des apprentissages situés (2)

10,00 

2007-3
L’alternance, pour des apprentissages situés (1)

10,00 

2007-2
Orientation et développement des métiers

10,00 

2007-1
Intervention et savoirs. La pensée au travail

10,00 

2006-4
Pédagogie et numérique. Contradictions ? Convergences ?

8,00 

2006-3
L’autoformation : actualités et perspectives

8,00 

2006-2
Communiquer

8,00 

2006-1
Analyses du travail et formation (2)

8,00 

2005-4
Analyses du travail et formation (1)

8,00 

2005-3
Que sont les formateurs devenus ?

8,00 

2005-2
L’alternance, une alternative éducative ?

8,00 

2005-1
La (re)présentation de soi

8,00 

2004-4
L’analyse des pratiques (2)

8,00 

2004-3
L’analyse des pratiques (1)

8,00 

2004-2
Les acquis de l’expérience (2)

8,00 

2004-1
Les acquis de l’expérience (1)

8,00 

2003-4

Où en est l’ingénierie de formation ?

8,00 

2003-3

Les “inemployables”

8,00 

2003-2

Représentations sociales et formation

8,00 

2003-1

La formation syndicale

8,00 

2002-4

L’accompagnement dans tous ses états

8,00 

2002-3

Les TIC au service des nouveaux dispositifs de formation

8,00 

2002-2

Apprendre des autres

8,00 

2002-1

Trajectoires professionnelles. Reconnaissance de l’expérience

8,00 

2001-4

La formation permanente entre travail et citoyenneté

8,00 

2001-3

Pour une écoformation. Former à et par l’environnement

10,00